PS : les réformistes inquiets du virage à gauche

le
0
L'aile droite demande que le parti adopte des propositions «crédibles».

Unis à tout prix, mais unis à quel prix? Le rapport de Benoît Hamon sur l'égalité réelle a en tout cas provoqué un bel accroc dans l'ambiance unitaire qui régnait jusqu'alors au PS. Avant le vote du texte, adopté mardi par 59 votes pour et 12 abstentions, les réformistes du parti se sont relayés pour dire tout le mal qu'ils pensent des propositions de Benoît Hamon, porte-parole du PS et leader de son aile gauche.

Élaboré dans le cadre de la série de conventions que le PS organise afin de préparer son projet pour 2012, ce texte formule de nombreuses propositions pour lutter contre les inégalités dans les domaines de la santé, de l'éducation et du logement. Au bout du compte, il a donné aux réformistes du PS la sensation d'un sérieux coup de barre à gauche à la tête du parti. «Le coût des mesures sur l'égalité réelle est impossible à chiffrer, assure François Hollande. Avant d'établir ce rapport, il aurait fallu évaluer les marges de man½uvre dont

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant