PS, les européennes perdues d'avance ?

le
1
Harlem Désir et Vincent Peillon sont les têtes d'affiche du PS pour les européennes.
Harlem Désir et Vincent Peillon sont les têtes d'affiche du PS pour les européennes.

Le conseil national du PS a adopté samedi ses listes pour les élections européennes qui auront lieu en mai prochain. Le premier secrétaire, Harlem Désir, qui sera candidat dans la circonscription Ile-de-France, et le ministre de l'Éducation nationale, Vincent Peillon, qui se lance dans le Sud-Est, sont les principales têtes d'affiche... d'un scrutin que les socialistes eux-mêmes estiment perdu d'avance !

Si les élections municipales, qui auront lieu les 23 et 30 mars, s'annoncent difficiles, le PS espère que les bilans locaux de ses édiles, souvent appréciés, atténueront les dégâts. En revanche, ils craignent que les européennes ne soient l'occasion d'exprimer à plein le mécontentement provoqué par les décisions impopulaires du pouvoir, spécialement en matière de fiscalité.

"L'urgence européenne"

Il faut lire le petit ouvrage de Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale, intitulé L'urgence européenne et publié par la Fondation Jean-Jaurès, pour comprendre le degré de scepticisme des socialistes. "Après les municipales, une campagne brève mais d'une violence inouïe a propulsé l'eurodéfiance à des niveaux jamais atteints. Le FN est passé en tête devant les formations républicaines, et de nombreuses voix se sont reportées sur des formations créées dans l'improvisation à la fin 2013 autour de slogans anti-européens", écrit le président de l'Assemblée nationale.Il s'agit là d'un exercice de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4841131 le mardi 19 nov 2013 à 12:36

    les 2 bu.rnes sur la photo se cherchent un nouvel avenir, enfin un ouveau salaire à rien fo.utre