PS : le recul du gouvernement sur les Pigeons sème le trouble

le
0
Certains socialistes s'inquiètent de couacs à répétition au sommet de l'État.

Et si les «pigeonnés» n'étaient pas ceux qu'on croit? La question est posée par certains au PS, après le subit recul du gouvernement face à la fronde des «pigeons» ces créateurs d'entreprises qui redoutaient de devoir verser 60 % de leurs plus-values à l'État en revendant leur affaire. Après trois jours de guérilla, notamment sur les réseaux sociaux, le gouvernement a fait machine arrière. «Quand les mesures sont mal calibrées, il faut avoir un dialogue et éventuellement une correction», a reconnu le ministre de l'Économie, Pierre Moscovici. Lundi sur France 2, le ministre de Budget, Jérôme Cahuzac, n'a pas exclu de nouvelles concessions. Selon lui, la correction de la mesure coûtera «plusieurs centaines de millions d'euros» à l'État.

Sans surprise, ce recul a été vivement critiqué par la gauche de la gauche, le Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon ironisant sur «un mauvais signe pour les salariés et un bon signe pour le Medef». Plus inquiétante pou

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant