PS : le grand vague à l'âme

le
0
Réunis en séminaire, les députés PS ont demandé à voir François Hollande. Ils estiment ne pas être assez considérés.

Ça change, et ce n'est pas forcément pour lui déplaire. Jusqu'à présent, lorsque Jean-Marc Ayrault s'adressait aux députés socialistes, c'était plutôt pour leur rappeler qu'en tant que premier ministre, le chef de la majorité, c'était lui. Mais lundi, à l'Assemblée, à l'occasion d'un «séminaire de réflexion» organisé à huis clos, c'est à une séance de câlinothérapie que s'est livré Jean-Marc Ayrault face à des députés au moral indexé sur la courbe de popularité du chef de l'État: en chute libre et au plus bas.

Les députés PS souhaitent aujourd'hui pouvoir rencontrer François Hollande et doivent arriver à «une unité sur tous les votes» dans l'hémicycle, a déclaré lundi leur chef de file, Bruno Le Roux. Mais pas question d'une rencontre à l'Élysée. «Les députés, a poursuivi Le Roux, s'ils rencontrent un jour le président de la République, ne...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant