PS : la trêve dans la bataille des ego

le
1
Samedi à la halle Freyssinet à Paris, les candidats à la primaire du PS Martine Aubry, Ségolène Royal, Arnaud Montebourg et Manuel Valls se sont rangés derrière leur candidat François Hollande.

Ils ont signé la trêve. Réunis samedi à la halle Freyssinet à Paris pour l'investiture officielle de François Hollande comme candidat du PS à l'élection présidentielle de 2012, les perdants de la primaire, Martine Aubry, Ségolène Royal, Arnaud Montebourg et Manuel Valls, ont mis entre parenthèses leurs rivalités, leurs ranc½urs et leurs querelles pour se ranger derrière le député de Corrèze. Avec eux, c'est l'ensemble des ténors du parti, installés au premier rang, qui se sont également engagés à l'unité. Des trois anciens premiers ministres Pierre Mauroy, Laurent Fabius et Lionel Jospin, en passant par la figure emblématique de l'aile gauche du PS, Benoît Hamon, l'ex-premier secrétaire intérimaire Harlem Désir ou le maire de Paris Bertrand Delanoë.

Oubliés les coups échangés ces dernières années lors du référendum sur la Constitution européenne, l'élection présidentielle de 2007, le congrès de Reims et même ceux de la fin de campagne de la

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • BASQUE91 le samedi 22 oct 2011 à 18:13

    le grand cirque Pinder réunis