PS : la justice tranche le sort de Gérard Dalongeville

le
0
L'ex-maire d'Hénin-Beaumont, qui accuse sa fédération PS de financement occulte, est poursuivi pour détournements de fonds publics.

Le tribunal correctionnel de Béthune rend sa décision lundi dans le procès pour détournements de fonds publics de Gérard Dalongeville, l'ancien maire PS d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) qui a voulu montrer du doigt les turpitudes supposées de sa fédération. Vingt autres prévenus ont comparu du 27 mai au 14 juin aux côtés de l'ex-élu.

Le procureur de la République a requis quatre ans de prison, dont deux avec sursis, et 50.000 euros d'amende contre ce quarantenaire, professeur de formation. Le représentant du ministère public a également demandé la privation de ses droits civiques - interdiction de voter et d'être éligible - pendant cinq ans de celui qui a toujours affirmé sa volonté de se représenter aux élections municipales.

À l'issue du procès, le maire d'Hénin-Beaumont de 2001 à 2009 a en effet été décrit par le pr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant