PS : la course à la succession de Delanoë est lancée

le
0
La première adjointe Anne Hidalgo a le soutien du maire de Paris.

L'échéance est lointaine. Mais puisqu'à droite on s'agite, à gauche on réfléchit aussi. En 2014, le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a promis qu'il ne se représenterait pas pour un troisième mandat. Alors au PS, on gamberge sur son successeur.

Bertrand Delanoë a fait son choix: c'est la première adjointe Anne Hidalgo qui a son soutien. Chargée de l'urbanisme, elle a la main sur plusieurs projets clés qui sont censés aboutir avant la fin de la mandature. Un avantage pour consolider sa position. Mais l'élue du XVe arrondissement n'est ni maire, ni députée : c'est une faiblesse pour ses adversaires qui ne la jugent pas assez aguerrie, si elle devait affronter un poids lourd à droite.

Elle est contestée par le député du XIIIe arrondissement, Jean-Marie Le Guen, un proche de Dominique Strauss-Kahn. Il lorgne depuis longtemps sur l'Hôtel de Ville et le fait savoir sans hypocrisie. Pour construire sa légitimité, il s'investit beaucoup sur les questions du Grand Paris

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant