PS : Hollande face à ses ennemis

le
0
L'ancien premier secrétaire, favori de la primaire, veut piéger les partisans du «tout sauf Hollande».

Chacun sa lecture de l'après- «pacte». Les partisans de François Hollande n'ont pas oublié la logique de l'accord tacite passé entre Dominique Strauss-Kahn et Martine Aubry: soutenir le mieux placé pour les primaires socialistes. Mais DSK est désormais hors jeu. «Puisque c'est François Hollande le mieux placé maintenant, ils n'ont qu'à le soutenir», s'emporte sérieusement un proche de l'ancien premier secrétaire. «Ils», les adversaires de François Hollande, ne l'entendent évidemment pas ainsi. «C'est ad hominem», accuse-t-on sans attendre. François Hollande serait un homme seul contre le système, lui qui a si longtemps incarné la synthèse!

La «belle primaire», qui l'aurait opposé à DSK et dont il rêvait, n'aura pas lieu. François Hollande devra affronter d'autres adversaires: Martine Aubry sans doute, Ségolène Royal, qui est déjà candidate, et peut-être d'autres. Dommage: c'est avec DSK que ses relations étaient les plus franches. L'ancien patron du

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant