PS et Verts se déchirent à Paris sur le cas de Florence Lamblin

le
0
Dans une tribune, Eva Joly a demandé à l'élue écologiste accusée de blanchiment d'argent de démissionner.

Ex-candidate des écologistes à la présidentielle, Eva Joly est tombée de haut. Jusqu'à devoir «prendre la parole pour dénoncer avec vigueur la faute d'une élue écologiste», Florence Lamblin, dans une tribune publiée lundi sur le site Internet de Rue89. Alors même que «depuis des années», l'ex-magistrate explique «les dangers de la collusion entre l'évasion fiscale et le crime organisé» et «les mécanismes par lesquels elle s'opère, les moyens de la combattre». La colère lui a fait lancer ces mots: «Madame, démissionnez. N'ajoutez pas l'indignité de votre maintien à la gravité de votre faute.»

Une tribune jugée «d'une violence incroyable» par l'élu écologiste de Paris, Yves Contassot. «On ne s'érige pas en juge quand on ne connaît pas le dossier, même lorsqu'on est juge», a-t-il lancé dans les couloirs du Conseil de Paris. Cette tribune, en revanche, a fait sourire de satisfaction le maire PS de Paris, Bertrand Delanoë, qui a très vite pris posi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant