PS du Pas-de-Calais : une élue se rebiffe

le
0
À l'occasion de la démission de Jean-Pierre Kucheida à la tête de la mairie de Liévin, une adjointe conteste les ponctions opérées par le parti sur les élus, en chèque comme en liquide.

Voilà quinze ans qu'Évelyne Fourment participe au conseil municipal de Liévin. Mais c'est dimanche, lorsque le maire de la ville, Jean-Pierre Kucheida, poursuivi par la justice dans plusieurs dossiers, a remis les clés de la maison qu'il a dirigée pendant plus de trente-deux ans à son dauphin, Laurent Duporge - élu par 29 voix, contre 2 pour son concurrent UMP -, que l'adjointe a craqué. Évelyne Fourment, fille de mineur, retraitée, non reconduite en tant qu'adjointe à cette élection, a annoncé avec fracas sa démission du conseil municipal, en dénonçant des ponctions exigées par le PS, à Liévin, sur les revenus des élus, en liquide et en chèques...

«C'est plus que risible», a répliqué Jean-Pierre Kucheida, faisant référence aux chartes signées par les élus.

Pour...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant