PS : des salariés détachés roumains devaient travailler pour l'université d'été

le , mis à jour à 19:25
4
PS : des salariés détachés roumains devaient travailler pour l'université d'été
PS : des salariés détachés roumains devaient travailler pour l'université d'été

Le PS a préféré éteindre l'incendie. GL Events, l'entreprise française à laquelle il a confié une partie de l'organisation de son université d'été à La Rochelle (28 au 30 août), sous-traitait à une entreprise roumaine, Trepte Events. Ce sont donc dix salariés détachés roumains qui devaient installer le mobilier, le renvoyer et assurer le nettoyage de ce rendez-vous annuel du Parti socialiste, révèle ce jeudi France Bleu.

Face à la polémique naissante, le PS a indiqué avoir appris l'information par voie de presse et avoir «immédiatement demandé des explications». «Si, dans un premier temps, il a été indiqué au régisseur que les salariés visés n'étaient pas en situation de détachement, les nouveaux éléments fournis ne laissent plus de doute sur cette réalité», a ensuite précisé la rue de Solférino. «En conséquence, le Parti socialiste a exigé du prestataire qu'il rompe son contrat avec ce sous-traitant, ce qui a été fait dans la matinée de ce jeudi», affirme le PS.

S'il n'y avait rien d'illégal, l'emploi de ce personnel «low-cost» faisait mauvais genre. Pendant le temps où ces salariés allaient travailler en France, ils allaient avoir des salaires et des conditions de travail similaires aux Français. Néanmoins, leurs cotisations sociales seront celles d'origine. «Ne sont pas applicables aux salariés détachés les dispositions du droit du travail français relatives à la conclusion et à la rupture du contrat de travail, la représentation du personnel, la formation professionnelle, la prévoyance, explique le ministère du Travail. En effet, pour ces différentes matières, c’est le droit du pays d’origine des salariés détachés qui s’applique.» En clair, ce personnel peut être qualifié de «low-cost».

Le FN, par la voix de Florian Philippot, avait vertement critiqué le PS sur Twitter.

Le PS défend la directive européenne Détachement des travailleurs jusque dans ses rangs en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gdream le samedi 29 aout 2015 à 12:14

    Low Cost? Ou tout simplement mieux géré, si les cotisations du pays d'origine s'appliquent sur le SMIC (en gros 40% vs 100 % chez nous). Plutôt que de m'offusquer, je propose d'envoyer Marisol en stage auprès du régime de sécurité sociale roumain. Qu'elle puisse trouver les moyens de baisser les coûts de notre système de sécurité sociale afin de le rendre compétitif face aux autres pays.

  • pichou59 le jeudi 27 aout 2015 à 23:15

    un comble!!!! incroyable ces donneurs de leçons............

  • dotcom1 le jeudi 27 aout 2015 à 13:38

    Je pensais que la préférence nationale était un principe du FN. Le PS ne se grandi pas à courir après eux.

  • M940878 le jeudi 27 aout 2015 à 13:30

    Faites ce que je dis , ne faites pas ce que je fais