PS-Cambadélis défend une motion de compromis contre le "sectarisme"

le
1

* Aubry et Collomb rallient la motion de Cambadélis * Pas de synthèse, mais des compromis, dit le 1er secrétaire * Quatre motions enregistrées * Les textes déposés dimanche PARIS, 11 avril (Reuters) - Jean-Christophe Cambadélis a défendu samedi la diversité des personnes rassemblées autour de la motion dont il est le premier signataire pour le congrès du Parti socialiste en juin, estimant que la gauche était malade du "sectarisme". Quatre motions ont été enregistrées samedi au Conseil national du PS, qui s'est tenu à huis clos à l'Assemblée nationale. Les textes, dont le contenu n'est pas encore connu, seront définitivement déposés dimanche à 14h00 avec l'ensemble de leurs signatures, puis soumis au vote des militants le 21 mai prochain. "Je suis très content que dans cette motion, dont j'anime la direction, il y ait des gens aussi divers que Martine Aubry (la maire de Lille, NDLR), Gérard Collomb (le maire de Lyon, NDLR) ou bien d'autres", a déclaré samedi lors d'un point presse le Premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis. "Je ne suis pas partisan des synthèses, je suis partisan des compromis", a-t-il ajouté. "La maladie de la gauche, la maladie du socialisme, c'est le sectarisme." Jusqu'ici très critique à l'égard de l'exécutif, Martine Aubry a annoncé vendredi soir qu'elle ferait motion commune avec le Premier secrétaire du parti, une décision saluée samedi par Manuel Valls, et qui laisse peu de chances aux "frondeurs" et à la gauche du PS de renverser le rapport de forces au sein du principal parti de la majorité à l'Assemblée nationale. ID:nL5N0X71TU Outre cette motion à vocation majoritaire, trois textes ont été enregistrés lors du Conseil national. Celui des "frondeurs" et de la gauche du PS est porté par le député Christian Paul, qui veut poser les bases d'une "nouvelle majorité" au PS. Il est soutenu par les anciens ministres Benoît Hamon et Aurélie Filippetti. RASSEMBLEMENT TROP LARGE? Une motion "non-alignée" est quant à elle emmenée par Karine Berger, chef de file de la sensibilité "Cohérence socialiste". Un dernier texte, porté par 700 militants, a pour première signataire la secrétaire nationale du PS Florence Augier. Dans Le Figaro, la députée des Hautes-Alpes Karine Berger explique ne pas s'être ralliée à Jean-Christophe Cambadélis car sa motion représente selon elle "un rassemblement trop large avec des idées qui ne sont pas forcément cohérentes entre elles." "Si, dès le départ, les mélanges se font avant même le vote des militants, nous ne sommes plus dans un congrès", dit-elle. Un reproche balayé par le Premier secrétaire du PS, qui a souligné que le texte de la motion ne serait rendu public que dimanche à 14 heures. "Je trouve absolument effarant que dans le Parti socialiste, des responsables aient des jugements sur des textes qu'ils n'ont pas encore lu", a-t-il dit, indiquant, sans donner davantage de détails, que sa motion, qui veut "le renouveau dans les têtes et des têtes", plaçait le mot "efficacité" au coeur de sa politique économique. "S'il n'y a pas le renouveau du Parti socialiste, s'il n'y a pas désir de gauche dans ce pays, il ne sera pas possible de créer les conditions de la victoire de la gauche dans les élections, c'est pour ça que ce congrès est important", a-t-il ajouté. Quelque 131.000 adhérents du PS sont aujourd'hui en situation de voter le 21 mai prochain, et environ 30.000 autres doivent régulariser leur situation, a indiqué samedi le parti, qui a pour ambition d'atteindre 500.000 adhérents en 2017. Le congrès se tiendra début juin à Poitiers. (Chine Labbé)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 le samedi 11 avr 2015 à 23:56

    Et le vol de thèse? Une motion contre ceux qui obtiennent des diplômes par complaisance? Cambadélis, voleur de doctorat