PS : à Nantes, le grand désarroi des socialistes

le
8
PS : à Nantes, le grand désarroi des socialistes
PS : à Nantes, le grand désarroi des socialistes

Dimanche, la mauvaise humeur générale régnait sur le marché de Basse-Indre. Dès que l'on aborde la question du gouvernement et du Parti socialiste, les visages se ferment. On est pourtant ici dans le fief du député et ex-Premier ministre Jean-Marc Ayrault, dans la banlieue rouge de Nantes. « On ne le voit plus, Jean-Marc Ayrault. Avant, il venait tous les dimanches, à mon avis, il se cache », grince l'accordéoniste du marché.

Aux accents de Brel et de Piaf, on ressent surtout l'emportement de la foule contre un avenir que personne ne voit rose. « Ce n'est peut-être pas de la faute de Hollande ou de Valls. Ils ne peuvent pas tout changer en si peu de temps. Mais ce n'est pas bien ce qu'ils font ou surtout ce qu'ils ne font pas. On ne va nulle part, je n'ai aucun espoir », soupire Camille, 30 ans en décembre. Sympathisante, elle a toujours voté socialiste. La prochaine fois, elle votera vert, « parce qu'il y a deux ou trois idées que j'aime bien », lâche-t-elle. En revanche, quand elle imagine le second tour de la présidentielle en 2017, elle prévoit un affrontement Sarkozy-Le Pen. « Cette fois, je ne voterai pas utile. Je voterai blanc », assure-t-elle.

C'est loin d'être le cas de tous les déçus du Parti socialiste. Maurice, un retraité des transports en commun, le dit sans ambages : il votera Marine Le Pen. « Depuis que les socialistes gouvernent, ils vont contre la volonté du peuple. On n'a pas voté pour eux pour ça. Je suis déçu. »

Dans la queue, près de l'épicier italien, le débat fait rage et la cause de cet échec de la gauche est vite pointée du doigt : le couple à la tête de l'exécutif paraît boiteux. « Hollande est trop politique, il n'a pas envie de faire grand-chose, assure Jean-François, la quarantaine. Moi, je suis 100 % derrière Valls. Il y a trop de normes, de contraintes. On n'ose plus rien dans notre pays ! » Pourtant, contrairement à ce que propose Manuel Valls, changer le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodde12 le lundi 27 oct 2014 à 10:47

    Attention aux clowns. Il y en a de dangereux.

  • M8252219 le lundi 27 oct 2014 à 09:11

    Il tente .....Merkel

  • M8252219 le lundi 27 oct 2014 à 09:10

    Il n'y a que Jean Marc Ayrault qui voit la vie en rose avec une retraite cumulant à près de 20000 euros/mois

  • M156470 le lundi 27 oct 2014 à 08:12

    Le PS n'est plus crédible du tout ! Ses dirigeants mentent à tours de langue !!!

  • JODHY le lundi 27 oct 2014 à 08:12

    aux prochaines élection on verra quel doigt le peuple lui montrera

  • paspad le lundi 27 oct 2014 à 08:07

    PS : EN FRANCE, le grand désarroi des socialistes .......... ça me parait plus juste

  • frk987 le lundi 27 oct 2014 à 08:03

    On dirait une statue de Lénine, le doigt levé, pour monter la bonne direction, ou bien le grand timonier, c'est fou ce que l'art communiste a produit comme statues avec le doigt levé.....

  • M2266292 le lundi 27 oct 2014 à 07:58

    Tient, il fait le pitre