PS : à chacun sa stratégie de survie

le , mis à jour à 08:09
4

L'initiative est passée relativement inaperçue. La semaine dernière, Matthias Fekl, 39 ans, secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, a lancé à Paris son mouvement, Movida, devant une quarantaine de parlementaires. Un nom qui fait allusion au courant culturel qui a accompagné la renaissance de l'Espagne au début des années 1980. But avoué : « Porter la gauche de demain. » En clair, peser sur la recomposition attendue de sa famille politique.

Ce n'est pas la première fois qu'un ministre ouvre sa petite boutique. En avril, alors qu'il était encore locataire de Bercy, Emmanuel Macron a lancé En Marche ! On connaît la suite... Cette fois, « rien à voir avec l'échéance de 2017 », jure un proche de Fekl. « L'idée est de contribuer au débat, d'amener des idées », insiste un autre de ces conseillers.

D'autres initiatives devraient voir le jour. Depuis plus d'un an, Eduardo Rihan-Cypel, 40 ans, député de la Seine-et-Marne et hollandais fidèle, réunit ainsi des jeunes et des intellectuels pour réfléchir au « renouveau des idées à gauche ». Des réunions qui pourraient se transformer en un club de réflexion plus officiel, pour élaborer des propositions et retisser un lien avec la société civile.

Un proche du président s'en agace : « Il n'y a pas besoin de créer de mouvements pour contribuer. Il suffit de se mettre autour de la table. » En clair, travailler dans les cénacles hollandais qui existent déjà, comme Hé oh, la gauche ! ou encore Notre idée de la France.

Car même si ce fidèle de François Hollande minimise l'impact de ce qu'il qualifie de « non-événements », ceux-ci ajoutent un peu plus à la confusion ambiante. Le chef de l'Etat doit déjà faire face à une multitude de candidatures issues de son propre parti. Dans le cadre de la primaire, Arnaud Montebourg et Benoît Hamon (deux de ses anciens ministres !), ainsi que Marie-Noëlle Lienemann ou Gérard Filoche contestent sa ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • brinon1 il y a un mois

    une petite traversée du désert pour deux mandatures, minima, serait bienvenue.

  • raich2 il y a un mois

    Que signifie "renouveau de la gauche"? C'est plutôt le renouveau pour la France qu'il faudrait tenter de lancer

  • vmcfb il y a un mois

    Le sort de la France les importe peu: sauver sa peau tout d'abord.. Montebourg le leur a dit: travailler dans le privé est une horreur!

  • M1903733 il y a un mois

    Quand on est incapable d'avoir des idées aujourd'hui je doutes fort qu'ils en aient demain.