PS : 2015 sur une pente raide

le
2
Le Premier ministre Manuel Valls et le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis.
Le Premier ministre Manuel Valls et le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis.

Les socialistes ont souffert en 2014 ? Ils le savent, 2015 pourrait être pire, avec trois rendez-vous à très haut risque inscrits à l'agenda. "Ça va être sympa entre les deux scrutins et la boucherie orchestrée du grand rassemblement fraternel socialiste", résume un dirigeant du PS. Revue de détail. Les cantonales de mars 2015. Les 22 et 29 mars prochains, le corps électoral est appelé à voter pour renouveler les conseils généraux. "C'est sûr que cette élection ne va pas nous renforcer", ironise un ministre de premier plan, avant de lâcher : "Oui, on va perdre." Le député européen Guillaume Balas ne dit pas autre chose. "Ça se crispe. On va prendre une baffe monumentale", prévoyait-il le 29 novembre dernier, en marge d'un rassemblement du collectif de frondeurs Vive la gauche. En pleine crise, après un automne marqué par des psychodrames à répétition, la majorité s'attend à prendre une nouvelle claque électorale. Alors que la gauche dirige aujourd'hui 61 départements (dont 48 pour le PS), les pronostics les plus sombres prévoient qu'elle n'en garde qu'une quinzaine. "Les militants sur le terrain nous disent tous qu'on va perdre", raconte un autre ministre. "Tant qu'il n'y aura pas de réponses à la question du chômage, il n'y aura pas de satisfaction." Le congrès de juin 2015. Du 4 au 7 juin 2015, les socialistes vont se retrouver à Poitiers pour un exercice dont ils ont le secret : un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gyere le samedi 20 déc 2014 à 12:10

    Tu dois parler du "musée des horreurs" il me semble!!

  • frk987 le samedi 20 déc 2014 à 10:45

    On les empaillent et on les met au musée, c'est là, la place du socialisme comme Lénine dans son mausolée......