Prudhomme : "Des pourcentages quasiment jamais vus"

le
0
Prudhomme : "Des pourcentages quasiment jamais vus"
Prudhomme : "Des pourcentages quasiment jamais vus"

Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France, revient sur le tracé du Tour de France 2017. L'ancien journaliste se félicite du mélange entre traditions et nouveautés.

"Ce qui me plaît c'est d'avoir à la fois des choses nouvelles (villes, ascensions) et en même temps de respecter nos racines avec par l'exemple l'arrivée au col d'Izoard, col mythique du Tour de France au parcours depuis 1922, mais où il n'y avait jamais eu d'arrivée au col. C'est quelque chose qui est fort sans aucun doute dans un lieu extraoridinaire juste après la casse déserte, c'est lunaire, c'est ensocrcelant. Voir ça à la télévision en direct avec des images qui partent dans 190 pays et une bagarre des champions, oui ça me plaît." "Moins de cols que les années précédentes, mais des pourcentages jamais vus" "Les cinq massifs de l'hexagone seront au parcours du Tour, c'est la première fois depuis 25 ans. Et contrairement aux années précédentes, où on avait parfois 3 étapes consécutives de montagne dans les Alpes et les Pyrennées, c'était l'une des antiennes du regretté Laurent Fignon qui disait : "La 3e étape de montagne consécutive ce n'est plus pareil, les gars craquent." Le cyclisme change, donc on s'adapte aussi à ça. C'est-à-dire qu'on a préféré pour l'année prochaine, avec Thierry Gouvenou, mettre une étape dans les Vosges, une étape dans le Jura, deux étapes dans les Pyrénnées, une étape dans le massif central, puis deux étapes dans les Alpes. Il y a la volonté d'avoir des parcours montagneux du début à la fin et pourtant moins de cols que les années précédentes mais avec des pourcentages quasiment jamais vus."
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant