Prudence redoublée aux âges extrêmes

le
0
Les jeunes enfants et les personnes âgées sont particulièrement sensibles aux médicaments. L'automédication peut avoir sur eux des conséquences désastreuses.

L'automédication doit être autant que possible évitée chez le jeune enfant, la femme enceinte ou allaitante et la personne âgée, car elle les expose à des risques plus importants. Il ne faut jamais pratiquer d'automédication chez un nouveau-né, et très exceptionnellement chez un nourrisson. «"Automédiquer" un enfant de moins de 4 ou 5 ans est toujours dangereux. D'abord parce que l'enfant à cet âge ne maîtrise pas la verbalisation, l'expression d'un symptôme qu'il n'a souvent pas encore vécu, et ne peut orienter vers la bonne cause la maman, qui risque de le soigner pour autre chose. Or, savoir déterminer, par exemple, si une douleur correspond à une otite, une sinusite, une angine ou autre chose... est indispensable. De plus, le choix de la bonne posologie en l'absence de formulation R...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant