Prud'hommes : les cheminots marocains attaquent la SNCF pour discrimination

le
15
Prud'hommes : les cheminots marocains attaquent la SNCF pour discrimination
Prud'hommes : les cheminots marocains attaquent la SNCF pour discrimination

Y a t-il des «indigènes du rail» comme il y aurait des «indigènes de la République» ?  C'est ce qu'entendent démontrer à partir ce ce lundi devant le Conseil des Prud'hommes de Paris 832 cheminots de nationalité ou d'origine marocaine, qui affirment avoir été bloqués dans leurs carrières par la SNCF, cantonnés aux plus bas niveaux de qualification et pénalisés à l'heure de la retraite.

Embauchés au début des années 70 comme contractuels, donc avec un contrat de droit privé, ces agents à la retraite, ou proches de la retraite, ne relèvent pour la plupart pas du statut particulier des cheminots, plus avantageux mais réservé aux ressortissants européens. Ils attaquent la SNCF pour discrimination, ce que la société nationale récuse, et réclament en moyenne 400.000 euros de dommages et intérêts, dont la moitié au titre du préjudice de retraite, le reste pour les carrières.

Contractuels et pénalisés

La moitié des 832 plaignants ont acquis un jour la nationalité française. Mais seuls 113 ont obtenu le fameux «statut», dénommé en interne «cadre permanent». Ils poursuivent la SNCF car leur ancienneté n'a pas été reconnue. Le tiers des cheminots restés contractuels affirment avoir été poussés à la retraite à 55 ans et lésés plus que les autres. Les contractuels ayant cotisé 40 ans au régime général «se verront verser en moyenne une pension inférieure de 50% à celle d'un cheminot au cadre permanent parti à 55 ans après 30 ans de service», assurent leurs avocats, ce que conteste la SNCF. 

La facture pourrait être lourde

Plusieurs confient leur sentiment de s'être fait «arnaquer». «Il faut que la justice soit faite. Ils disaient "travail égal, salaire égal" mais cela n'a pas été le cas. A la retraite, on a eu des miettes»,  résume ainsi un plaignant de 68 ans. Pour un autre cheminot marocain naturalisé français et qui a accédé tardivement au «statut», les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • froggy83 le mardi 24 mar 2015 à 09:41

    la Grèce réclame bien des indemnités de 'guerre et prêt' aux allemands, les français du privé devaient demander dédommagements à la sncf pour grèves intempestives, retards multiples et incompétence notoire, à ajouter aux régimes très spéciaux que les gouvernements successifs n'ont pas eu les c.. de démanteler; et une bonne partie des français revotent pour les mêmes, des veaux, il disait le Général!

  • callamos le mardi 24 mar 2015 à 08:00

    Certaines personnes ont voté FN par simple contestation par rapport au retard des trains. Il faudrait plutôt assigner la SNCF en justice devant la cour européenne pour incompétence, retards multiples et protectionnisme de ces régimes spéciaux. En fait, c'est les différents gouvernements depuis 40 ans qui sont incompétents.

  • M1945416 le mardi 24 mar 2015 à 07:49

    au fait quel parti propose la suppression des régimes spéciaux?

  • M1945416 le mardi 24 mar 2015 à 07:40

    punaise et dire que c'est le privé qui finance les régimes spéciaux … 50% de différence, une honte ; on a pas une dette phénoménale? c'est quand l'alignement des régimes?

  • froggy83 le lundi 23 mar 2015 à 22:11

    exact Cambio17, ces marocains n'ont qu'à aller voir la discrimination des français en Suisse; dans les journaux, les offres d'emploi citent ouvertement 'de nationalité suisse' ou 'âge : entre 28 et 42 ans'. J'imagine les français de Suisse allaient attaquer une entreprise helvète!

  • Cambio17 le lundi 23 mar 2015 à 21:14

    Les Suisses privilégient les Suisses lors des recrutement. En France Norbert Dentressange employe des routiers Polonais, le secteur du BTP des Espagnols et des Portugais qui travaillent très biens et maintenant la SNCF... Ca représente en gros 350 000 emplois en moins pour des Français quelques soit leurs origines... A méditer...

  • KENTOF le lundi 23 mar 2015 à 20:48

    le mot indigéne est trés mal utilisé (voir définition dans le dico) indigéne=autochtone par extension un français de souche est un indigéne de la France. L'antonyme d'indigène est allogène. donc dans ce cas précis on devrait parler d'allogéne ou allochtone pour ces travailleurs Marocains

  • paspil le lundi 23 mar 2015 à 20:43

    il y a les indigenes du privé ... un peu plus de 15 millions de personnes ...

  • M5432916 le lundi 23 mar 2015 à 20:12

    Peut-être est-il utile de préciser que ces chibanis sont en majorité analphabètes et n'étaient pas en mesure de comprendre les subtilités juridiques des contrats sous lesquels ils ont été recrutés comme précaires de la SNCF. Par ailleurs, je suis scandalisé par ceux qui évoquent leurs origines marocaines, n'oublions pas que la France a longtemps été un empire et le Maroc en faisait partie. Ces ouvriers de la SNCF sont les conséquences de la glorieuse Histoire de notre pays.

  • M7093115 le lundi 23 mar 2015 à 20:09

    Stop à la folie des statuts spéciaux, retour au droit commun......