Proxinvest dénonce le transfert au Luxembourg du siège d'Eurofins

le
1
(NEWSManagers.com) -
Un an après le transfert au Luxembourg du siège de la société Eurofins Scientific, imposé par l'actionnaire de contrôle et PDG Gilles Martin, Proxinvest déplore les conséquences pour les minoritaires de cette décision à l'approche de l'assemblée générale de 16 avril prochain. Bien aidé par le système des droits de vote double, Gilles Martin avait imposé le transfert alors que les trois quarts des voix des actionnaires minoritaires s'y opposaient.
Proxinvest observe que les conditions d'exercice des droits de vote sont désormais particulièrement non satisfaisantes : la société ne convoque plus ses actionnaires au BALO (Bulletin des Annonces Légales Obligatoires) et les bulletins de vote des actionnaires doivent être envoyés pour la record date fixée 14 jours avant l'assemblée générale. Il devient alors presque impossible de voter par correspondance de façon informée. Ce délai irraisonnable n'est pourtant pas imposé par la Loi luxembourgeoise :" l'obligation statutaire que le formulaire de vote par correspondance parvienne à la société à la date d'enregistrement (14 jours avant l'AG) n'est absolument pas une obligation légale luxembourgeoise : l'exemple d' ArcelorMittal montre bien que si la record date doit être de J-14, la société peut se contenter de recevoir les bulletins de vote seulement quelques jours avant l'assemblée générale" , souligne Proxinvest.
De plus le contrôle des transactions avec les parties liées s'est considérablement dégradé : la résolution 1 n'indique aucune convention au sens de la loi Luxembourgeoise alors que les annexes aux comptes semble indiquer que le groupe a cédé un immeuble en Allemagne pour 5,1 millions d'euros à une société indirectement détenue par la famille Martin qui facture des loyers de plus en plus importants au groupe. " Si la rémunération du dirigeant-actionnaire reste peu élevée dans un contexte d'une excellente performance financière en 2012, il ne faudrait pas que le statut luxembourgeois permette d'ouvrir une porte grande ouverte à des transactions peu transparentes au profit de l'actionnaire de contrôle sans contrôle des minoritaires" , estime Proxinvest.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8911631 le lundi 8 avr 2013 à 16:53

    Etonnant pour une société qui oeuvre pour la transparence ?