Proxénétisme : les chiffres en France

le
0
Un magistrat s'est plongé dans les statistiques de la Justice pour dessiner les contours de la prostitution dans l'Hexagone.

Une analyse des condamnations prononcées pour proxénétisme: tel est l'exercice auquel s'est livré Yves Charpenel, le président de la Fondation Scelles, association de lutte contre le traitement des êtres humains *. Derrière les chiffres du ministère de la Justice, un peu arides, se dessine la réalité des réseaux de prostitution et de la répression dont ils font l'objet. Pour dresser ce panorama sont comparées les statistiques 2010 (les plus récentes fournies par le ministère de la Justice) à celles de 2008. Ainsi, en 2010, 475 personnes (contre 498 en 2008) ont été condamnées pour proxénétisme, dont 250 pour «proxénétisme aggravé». Cette dernière qualification recouvre notamment les affaires qui impliquent des mineurs ou qui révèlent l'existence d'un réseau.

Une quarantaine de réseaux sont démantelés chaque année. À titre d'exemple, deux affaires ont récemment concerné le bois de Boulogne. À l'origine de ces dossiers, des bagarres entre proxénètes

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant