Proxénétisme au Carlton de Lille : une affaire à tiroirs 

le
0
Après une première série de mises en examen, l'enquête s'oriente vers des policiers et pourrait s'intéresser par la suite à des notables.

Jusqu'où ira le scandale de la prostitution du Carlton ? Cet hôtel haut de gamme situé au c½ur de Lille, sur la grand-place, est au centre d'une enquête judiciaire sur un réseau de prostitution en liaison avec la Belgique. Depuis une dizaine de jours, l'instruction éclabousse le Tout-Lille. Jeudi, c'est un ténor du barreau lillois, Me Emmanuel Riglaire, et le propriétaire de l'hôtel, Hervé Franchois, qui ont été mis en examen pour proxénétisme aggravé et association de malfaiteurs. Vendredi, un entrepreneur en travaux publics, gardé à vue depuis mercredi, était à son tour déferré devant les deux juges d'instruction en charge du dossier.

L'affaire avait éclaté, début octobre, avec la mise en examen de René Kojfer. Ce septuagénaire, chargé des relations publiques du Carlton, présenté comme un habitué des nuits lilloises, est accusé d'avoir organisé des parties fines, avec des clients et des amis. Dans la foulée du coup de filet français, les polic

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant