Prothèses PIP: le certificateur TÜV fixé sur son sort aujourd'hui

le
0
Le tribunal de commerce de Toulon se prononce cet après-midi sur les demandes des anciens distributeurs à l'étranger de PIP et de près de 1700 patientes. Ils réclament au total 53 millions d'euros.

Le leader mondial du contrôle qualité, l'allemand TÜV sera fixé sur son sort cet après-midi. Le tribunal de commerce de Toulon devrait dire, en effet, si TÜV est responsable ou non du scandale sanitaire mondial des implants mammaires frauduleux PIP qu'il était chargé de certifier.

Six distributeurs - un bulgare, un brésilien, un italien, un syrien, un mexicain et un roumain - réclament au groupe allemand 28 millions d'euros d'indemnités, et 1.672 porteuses, essentiellement sud-américaines mais aussi françaises et anglaises, demandent 16.000 euros chacune au titre notamment du préjudice moral et d'anxiété, soit environ 25 millions supplémentaires.

Dans cette procédure, distincte du procès pénal tenu au printemps (où TÜV n'est pas poursuivi et pour lequ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant