Prothèses mammaires PIP : neuf cas de cancers suspects

le
0
Le ministère de la Santé révèle en avoir comptabilisé huit auxquels vient s'ajouter celui d'une femme décédée dans le Gers.

La soupçons qui pèsent sur les prothèses mammaires défectueuses PIP se renforcent. Le ministère de la Santé a relevé huit signalements de cancers suspects chez des femmes porteuses de ces implants. Parmi ces huit cas, cinq cancers du sein (adénocarcinomes, le plus courant) ont été déclarés. Le directeur de la Santé, le Pr Jean-Yves Grall, releve aussi un cas de lymphome rare du sein (la femme est décédée), un cas de lymphome de l'amygdale et un cas de leucémie. Ce décompte n'inclut pas le cas de cancer détecté dans le Gers (un autre lymphome rare) qui a provoqué la mort de la patiente. C'est pourtant ce décès qui était à l'origine de l'ouverture d'une information judiciaire à Marseille sur les prothèses PIP. Son dossier n'aurait toujours pas été transmis aux autorités sanitaires, d'après les médecins.

Tous les cancers mentionnés ne sont pas nécessairement imputables aux prothèses frauduleuses, a toutefois insisté le patron de l'Institut national du Ca

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant