Prothèses mammaires : Jean-Claude Mas remis en liberté

le
0
L'ancien patron de PIP a retrouvé la liberté après huit mois de détention provisoire. » INTERVIEW - Prothèses mammaires : «La justice ne veut pas juger Mas»

Jean-Claude Mas, fondateur de la société de prothèses mammaires PIP, au c½ur d'un scandale sanitaire mondial, est sorti de prison, lundi, après huit mois de détention provisoire. Il doit comparaitre lors d'un premier procès très attendus par les victimes du 17 avril au 14 mai 2013.

C'est le juge qui instruit le volet financier de l'affaire qui a pris la décision de le libérer au terme de quatre mois de détention, en dépit de l'opposition du parquet qui avait requis le maintien en détention. L'ancien patron de Poly Implant Prothèse (PIP) devra se soumettre à un contrôle judiciaire lui ordonnant de rester cantonné aux départements des Bouches-du-Rhône et du Var, et de se présenter une fois par semaine à compter du 5 novembre au bureau de police de Six-Fours-les-Plages, dans le Var, où se trouv...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant