Prothèses mammaires: faut-il craindre les tumeurs ?

le
0
Alors que l'on signale un nouveau cas de cancer chez une patiente ayant porté des prothèses défectueuses PIP, les experts en chirurgie plastique se veulent rassurant.

Depuis l'annonce d'un premier décès à la suite d'un cancer d'une patiente ayant porté des prothèses mammaires non-conformes de la marque PIP, de nombreuses femmes se posent la question du lien de cause à effet. Ces produits, désormais interdits à la vente, exposent-ils à un risque accru de tumeur dans le sein ? Qu'en est-il des prothèses d'autres marques ? Devant la panique alimentée par le recensement de chaque nouveau cas de cancer chez une porteuse de prothèse PIP dans les médias, les experts en chirurgie esthétique appellent au calme.

Le premier décès rapporté, celui d'Edwige Ligonèche, a été causé par un lymphome, une tumeur rare qui ne représente que 0,5% des tumeurs du sein. Chez les porteuses de prothèses mammaires, les statistiques internationales disponibles permettent d'établir «le risque de lymphome à grande cellule à un pour 130.000, et le risque de dégénérescence maligne à 1 pour 2 millions», précise la Confédération internationale des S

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant