Prothèses de hanche en métal: risques mesurés

le
0
Les autorités françaises veulent rassurer les 70.000 personnes concernées après le scandale des prothèses défectueuses de marque ASR révélé il y a quelques jours.

Qui a raison? Les Français ou les Anglais? En tout cas, l'affaire n'a pas traîné! Deux jours seulement après le scandale des prothèses de hanche ASR révélé en France par Le Figaro le 27 février dernier, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) proposait un nouveau protocole de surveillance pour les patients concernés (380 environ). Elle proposait également un nouveau suivi pour tous les porteurs de prothèse de hanche métal/métal, quelle que soit la marque de leur implant. En revanche, les recommandations ne changent pas pour ceux qui ont des prothèses en polyéthylène ou en céramique.

Que doivent faire aujourd'hui les porteurs d'une prothèse de hanche? Première solution: patienter. Il est en effet possible d'attendre la consultation annuelle avec le chirurgien orthopédiste car il n'y a pas d'urgence. En principe, les porteurs de prothèse de hanche métal/métal bénéficient régulièrement d'un contrôle radiographique. On véri

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant