Protestations annuelles contre les évaluations en CM2

le
0
Les tests nationaux font l'objet de critiques depuis leur mise en place en 2009.

Comme chaque année depuis 2009, le mois de janvier voit ressurgir la polémique autour des évaluations de CM2, sorte de semaine banalisée durant laquelle les 730.000 élèves de dernière année de primaire subissent des tests en mathématiques et en français. Les syndicats d'enseignants et la première fédération de parents, la FCPE, protestent contre un calendrier qui fait interroger en janvier sur un programme qui doit être bouclé en juin. Quant aux «désobéisseurs», ils appellent au boycott d'évaluations dont le but caché serait pour eux de mettre en concurrence écoles et professeurs. Et lesdits tests sont sur Internet, mis à disposition des élèves par un de ces protestataires.

Ces évaluations, mises en place par le ministère Darcos dans le cadre de la réforme du primaire, avaient en fait pour objectif de fournir une statistique à grande échelle sur le niveau réel des élèves. Elles devaient au départ se situer au mois de mai, ce qui aurait laissé deux mois

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant