Prostitution : Vallaud-Belkacem se défend de faire «la police des m?urs»

le
7
Prostitution : Vallaud-Belkacem se défend de faire «la police des m?urs»
Prostitution : Vallaud-Belkacem se défend de faire «la police des m?urs»

Le débat à l'Assemblée nationale sur la proposition de loi visant à sanctionner les clients de prostituées a démarré vendredi. A peine une vingtaine de députés ont assisté à la mi-journée aux premières prises de parole sur un texte qui prévoit notamment une amende de 1500 ? pour les clients (doublée en cas de récidive). La rapporteur Maud Olivier (PS), puis la ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem, ont démonté un à un les arguments de ceux qui défendent la «liberté» des prostituées.

«Il suffirait qu'une seule prostituée se dise libre pour que l'esclavage des autres soit respectable et acceptable ? a ainsi demandé Maud Olivier Comment trouver glamour les 10 à 15 pénétrations par jour subies par les prostituées contraintes pour des raisons évidemment économiques avec des conséquences dramatiques sur leur santé ?»

«La France n'est pas un pays d'accueil de la prostitution», a de son côté lancé la ministre, voyant dans ce texte «une proposition d'abolition de la prostitution» même s'il ne l'interdit pas. «Le sujet ça n'est pas la sexualité, nous ne sommes pas là pour faire la police des m?urs (...) Le sujet c'est l'argent qui nourrit le proxénétisme», a-t-elle insisté.

A la reprise des débats, à 15 heures, devant à peine plus de parlementaires, Catherine Coutelle, l'une des députées à l'origine de la proposition de loi, a assuré qu'«il n'y aura pas d'égalité possible entre les femmes et les hommes tant qu'on pourra vendre, louer, acheter, le corps des femmes».

Les écologistes voteront contre

En plus de la pénalisation des clients, le texte inclut l'abrogation du délit de racolage qui pénalisait les prostituées, une mesure réclamée par ces dernières. Il prévoit enfin des mesures d'accompagnement social pour celles qui veulent quitter la prostitution. Les étrangères (80 à 90 % des prostituées selon l'Intérieur) engagées dans un «parcours de sortie» pourront ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4426670 le vendredi 29 nov 2013 à 18:12

    Voilà un sujet "chaud" qui tient les français en haleine! Encore un écran de fumée!!!! Ils ne pourraient pas s'occuper des VRAIS sujets!!!! DEHORS!!!!

  • pichou59 le vendredi 29 nov 2013 à 17:59

    HONTEUX AVEC L'ARGENT DES CONTRIBUABLES : A peine une vingtaine de députés au spectacle!!!!

  • GuyAOC le vendredi 29 nov 2013 à 17:02

    François Hollandouille aura des comptes à rendre aux français après le vote de cette loi ... il utilise l'Élysée pour rencontrer un pu.. qui n'est ni sa femme , ni pacsée avec le mou !!! et avec l'argent du contribuable !

  • jlegras le vendredi 29 nov 2013 à 16:55

    on a du mal à reconnaitre Najat de dos sur la photo.....

  • Urfee le vendredi 29 nov 2013 à 16:28

    Put ... Najat ... qu'est-ce qu'elle est bo....... !

  • boudet le vendredi 29 nov 2013 à 16:13

    Non puisque la police de MEur, c'est Moscovici (M€)

  • M7523987 le vendredi 29 nov 2013 à 15:51

    Quand on les voit ces deux là,des mal b a i s....... on comprend mieux leur combat !!!!!!