Prostitution : un célèbre club libertin contraint de fermer

le
2
Le très select club échangiste parsien Les Chandelles a fermé pour un mois, suite à une enquête de police qui a mis à jour la présence régulière de prostituées dans l'établissement.

Coup dur pour les libertins parisiens. Les Chandelles, le célèbre club libertin où se pressent le show business de la capitale et les hommes politiques, a fermé mercredi pour un mois, à la demande de la Préfecture de police de Paris. Une enquête de la Brigade de répression du proxénétisme (BRP) a mis en évidence la présence régulière de prostituées dans l'établissement.

C'est une enquête de police sur l'ancien footballeur Alim Ben Mabrouk, ancien international algérien et joueur à l'Olympique lyonnais, qui a conduit les enquêteurs à pousser la porte du très select club de la rue Thérèse, dans le Ier arrondissement de Paris.

Le footballeur, qui a été mis en examen en décembre pour proxénétisme aggravé, se serait rendu aux Chandelles avec des prostituées. Les jeunes femmes permettaient aux clients célibataires de pénétrer dans l'établissement et de se joindre aux festivités échangistes des autres couples.

«Je vous attends ce soir et tous les autres soir...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • balthaz le mercredi 25 jan 2012 à 10:48

    tout comme les hommes politiques d'ailleurs :)

  • M7361806 le mercredi 25 jan 2012 à 10:21

    L'algérien est trés pratiquant ; c'est connu !