Prostitution: 150 à 200 travailleuses du sexe manifestent à Paris

le
5

La manifestation annuelle des travailleuses du sexe a rassemblé dimanche à Paris entre 150 et 200 personnes, à l'appel du syndicat du travail sexuel (Strass), qui demande notamment la dépénalisation du racolage, a constaté une journaliste de l'AFP.

Les prostituées sont "de plus en plus isolées du fait des lois (sanctionnant) le racolage ou le proxénétisme", a dénoncé Morgane Merteuil, secrétaire générale du Strass, lors d'une conférence de presse précédant la manifestation, partie de la place Pigalle peu avant 16H00.

"Plusieurs rapports parlementaires sont en cours d'écriture, ils sont toujours partiaux. (...) On met à la tête de ces rapports des personnes connues pour leur abolitionnisme", a-t-elle ajouté, dénonçant, dans ce cadre, la pénalisation des clients, que le syndicat refuse.

Selon elle, "racolage passif, pénalisation des clients, ça revient au même", a-t-elle indiqué, faisant état de la précarisation croissante des prostituées.

La ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, a annoncé fin mars qu'une proposition de loi sur la prostitution et la traite des êtres humains devrait voir le jour "d'ici l'automne".

Le Sénat a abrogé le 28 mars le délit de racolage passif en adoptant une proposition de loi (PPL) écologiste en ce sens.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • eskimmo le dimanche 8 sept 2013 à 13:46

    Elle a une gueuIe à bouffer du gIand

  • 14rc259 le mercredi 4 sept 2013 à 22:51

    L'Etat ferait bien de louer des emplacements et de prendre un pourcentage d'impôt, mais je suis certain qu'ils y ont déjà pensé.....

  • quoa le dimanche 1 sept 2013 à 17:58

    pour se faire reconnaitre elles devraient mettre une eolienne sur la tete et le tour est jouè

  • bearnhar le dimanche 1 sept 2013 à 10:29

    La dépénalisation du racolage ?N'importe quoi !Il faut qu'elles réclament de ne plus etres dans la rue et donc la réouverture des maisons closes, et surtout, on interdit de distribuer des visas à des femmes étrangères dont on sait pertinemment ce qu'elles viennent faire en France, ores cela continue.La prostitution n'est pas un désir de l'homme qui est pret à coucher gratuitement (!), mais la fondamentale vénalité de la femme, ça fait pas plaisir à entendre.

  • launor le mercredi 26 juin 2013 à 21:18

    Penaliser les clients leur fera (re)découvrir les joies de la mas..ation, pas sur qu'ils aient envie d'y renoncer ensuite. Pas bon pour la cr