Propriétaires, comment réussir votre location saisonnière ?

le
0

FOCUS - C’est le moment de vous atteler à votre location saisonnière. À qui confier la location du bien ? Quels équipement sont indispensables ? Comment fixer le montant du loyer ? Explications.

Louer sa résidence secondaire ou principale quelques semaines dans l’année ne s’improvise pas. En effet, les locataires sont devenus très exigeants et s’attendent à ce que certains services, comme la mise à disposition de linge de maison ou une femme de ménage, soient proposés, ne serait-ce qu’en option. Ils sont aussi sensibles aux équipements présents dans le logement - le Wi-Fi est incontournable - et au confort. Tout ce que vous devez savoir pour, dès cet été, gagner le maximum d’argent en un minimum de temps.

• À qui confier la location du bien?

La location d’une maison ou d’un appartement se révèle chronophage, surtout si vous n’habitez pas à proximité. La première solution consiste à faire appel à un agent immobilier. Vous aurez face à vous un interlocuteur de confiance qui prendra en charge l’intégralité de la gestion locative: état des lieux d’entrée et de sortie, paiement des loyers, gestion des pannes et des réparations, etc. En contrepartie de ces prestations, le professionnel perçoit une commission qui représente, en moyenne, de 20 à 30 % des recettes locatives. Ce taux peut s’élever jusqu’à 35, voire 40 %, lorsque la prestation comprend des services comme le ménage.

Si vous ne voulez pas passer par un agent immobilier, vous pouvez vous inscrire sur l’un des nombreux portails d’annonces en ligne. Les coûts varient sensiblement d’un site à l’autre. Par exemple, l’inscription est gratuite sur Leboncoin, tandis qu’Abritel et Homelidays (groupe Homeaway) fonctionnent par abonnement (99 euros pour trois mois et 249 euros pour douze mois). Quant à Airbnb, il prélève 3 % de commission sur le loyer chaque fois qu’une réservation est enregistrée. Appliquez-vous pour la rédaction de l’annonce. Elle doit être claire, concise et précise. Prêtez aussi la plus grande attention aux photos. Ce sont elles que les internautes regardent en premier! Ouvrez volets et fenêtres pour avoir le maximum de luminosité et n’hésitez pas à mettre en scène le logement. Par exemple, en dressant la table du petit déjeuner sur la terrasse. Ensuite, il vous faudra trouver une personne de confiance pour accueillir les vacanciers, leur expliquer le fonctionnement des lieux, récupérer les clefs à la fin du séjour, etc. Il peut s’agir de votre femme de ménage, d’un voisin serviable ou d’une société de conciergerie.

• Quels équipements doivent contenir le logement?

Sachez-le, vous ne louerez pas dans de bonnes conditions si vous n’offrez pas un accès Internet aux vacanciers! Très demandés aussi: un lave-vaisselle, un lave-linge, une literie de qualité et, dans les régions ensoleillées, une piscine. De plus en plus de vacanciers profitent de leurs congés pour cuisiner. N’hésitez pas à mettre à leur disposition une batterie de cuisine (poêles et casseroles en nombre suffisant, vrais couteaux de cuisine…) ainsi qu’un four et un robot de cuisine perfectionnés. L’art de la table a aussi son importance. N’oubliez ni les verres à vin ni les flûtes à champagne. Ne négligez pas non plus les équipements liés aux loisirs et aux vacances, comme un barbecue, un salon de jardin, une table de ping-pong, des vélos…

La maison ou l’appartement doivent, bien sûr, être parfaitement propres et rangés. Vous devez avoir débarrassé les placards de vos affaires personnelles. Vous pourrez les entreposer dans un placard ou une pièce fermés à clef. Il est, en revanche, conseillé de laisser dans la cuisine quelques produits de première nécessité, comme du sucre, de l’huile ou du café. Une bouteille de champagne ou de rosé dans le réfrigérateur sera aussi très appréciée!

• Comment fixer le montant des loyers?

Mettre en location, c’est une chose, louer efficacement en est une autre! C’est-à-dire percevoir le maximum de loyers en un minimum de temps. Par exemple, mieux vaut louer un chalet à la montagne en hiver qu’en été. En effet, en station, la semaine la plus chère en été est au même prix que la semaine la moins chère en hiver.

Pour être certain de rentabiliser votre mise en location, vous devez commencer par additionner l’ensemble des charges du logement et les diviser par 365 pour obtenir le prix, à la nuitée, en deçà duquel il n’est financièrement pas intéressant de descendre. Ensuite, pour avoir une idée des tarifs pratiqués, reportez-vous à ceux figurant sur les sites d’annonces pour des biens similaires au vôtre. N’oubliez pas non plus de vous renseigner sur les événements locaux (festivals musicaux, expositions…) qui peuvent avoir une influence sur la fréquentation, et aussi vous permettre de majorer vos prix!

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant