Propositions économiques de Fillon: les Français divisés

le
8
François Fillon à la sortie de son domicile le 28 novembre 2016 à Paris ( AFP / Thomas SAMSON )
François Fillon à la sortie de son domicile le 28 novembre 2016 à Paris ( AFP / Thomas SAMSON )

Les mesures économiques proposées par François Fillon divisent les Français, les sympathisants de droite les approuvant fortement quand les proches de la gauche les rejettent, selon un sondage Odoxa diffusé jeudi.

Près de quatre Français interrogés sur cinq (79%) se déclarent favorables à une forte baisse des dépenses publiques, 61% à l'augmentation du temps de travail des fonctionnaires et 60% à la dégressivité des allocations chômage.

Mais 37% seulement soutiennent le report de l'âge de la retraite à 65 ans et 29% la suppression de l'impôt sur la fortune (ISF), comme le propose le vainqueur de la primaire de la droite, selon cette enquête pour BFM Business, Challenges et Aviva Assurance.

Si une majorité de sympathisants de droite approuvent ces différentes mesures, à l'exception de la suppression de l'ISF (44%), une majorité de ceux de gauche les désapprouvent, à l'exception de la baisse des dépenses publiques (61% favorables).

Une majorité de l'ensemble des Français (55%) juge globalement les mesures Fillon "efficaces pour redresser les finances publiques" mais, pour 52%, elles sont "socialement injustes".

Pour 44% des personnes interrogées, le programme de François Fillon est "trop libéral", contre 52% d'un avis contraire. Mais seuls 21% des proches de la gauche le jugent "applicable", à l'inverse de 63% de ceux de la droite.

A cinq mois de la présidentielle, 33% (+7 points) des Français se disent "plutôt plus confiants" dans l'avenir de la situation économique en France, contre 67% (-7) d'un avis contraire.

Enquête réalisée en ligne les 23 et 24 novembre auprès de 1.002 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4% à 3,1%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 6 jours

    m1025 Faut être cinglé pour croire que l'on peut dépenser plus que ce que l'on gagne , vous devez vivre de vos rentes ?

  • m1025 il y a 6 jours

    Il faut etre id,', iot que d accepter de travailler plus sans être payé, de voir disparaître la secu au profit d assurances privees qui vont sucer le sang de tt le monde, de penser a supprimer 500 000 postes alors qu il faut en trouver 3 000 000.voir ts les prix augmenter de 2 % , devoir passer de 62 a 65 de retraite, de se faire vider les poches. .c la droite. .plus ils en,.'cu', lent les gens, plus vous etes contents.., honte a vous

  • aerosp il y a 6 jours

    beaucoup ne comprennent pas que le problème de la france est le chômage de masse organisé par le patronat qui préfèrent investir à l'étranger pour le profit de quelques uns (1250 milliards d'euros). De plus les banques françaises préfèrent la spéculation à l'investissement industriels. Qui peut dire le contraire ?

  • jmlhomme il y a 6 jours

    Il faut parler des programmes par rapport aux objectifs....Fillon en a deux.....Stopper le defiicit budgetaire ( insupportable si les taux remontent ) et le chomage de Masse.... Toutes les mesures en découlent....Travailler plus ( c'est pour le déficit) et favoriser l'entreprise et les entrepreneurs pour créer de vrais emplois .. Qui peut dire que ce n'est pas une amelioration de la Justice Sociale ? Toutes les auters mesures sont pour accompagner ces objectifs ( secu, baisse des fonctionnaires

  • heimdal il y a 6 jours

    Ce système génère toute une frange de mécontents .

  • heimdal il y a 6 jours

    Les ménages d'une ,2 ou 3 personnes financent le social et ne reçoivent absolument rien en retour .

  • M2286010 il y a 6 jours

    Certains sont + égaux que d'autres, disait Coluche. Ceux qui bénéficient de la sécurité de l'emploi, des largesses de la CAF, Sécu, ont un statut hyper privilégié, des retraites supérieures aux autres, un rythme de travail cool-cool, 3 fois + d'arrêts maladie que les autres, sont contre le projet Fillon. Ceux qui paient les avantages des premiers sans en bénéficier sont pour. Le mot "Egalité" ne figure-t-il pas sur le fronton de toutes les mairies de France ?

  • danalias il y a 6 jours

    Encore et Toujours pour les mêmes . !