Propos sur les musulmans : Hollande réconcilie Cukierman et Boubakeur

le
0
Propos sur les musulmans : Hollande réconcilie Cukierman et Boubakeur
Propos sur les musulmans : Hollande réconcilie Cukierman et Boubakeur

Le président François Hollande joue ce mardi les médiateurs entre le président du Conseil représentatif des institutions juives (Crif), Roger Cukierman, et le recteur de la grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur. Dans l'après-midi, le chef de l'Etat a reçu les deux hommes à l'Elysée pour tenter d'apaiser les tensions nées des propos controversés du premier sur les musulmans. A la fin de l'entretien, une symbolique poignée de mains a été offerte aux photographes, ainsi qu'un flot de déclarations fraternelles.

Sur le perron de l'Elysée, Roger Cukierman a longuement pris la pose en compagnie du recteur de la mosquée de Paris. Lundi matin, le représentant juif avait déclaré que «toutes les violences aujourd'hui sont commises par des jeunes musulmans» même si «bien sûr c'est une toute petite minorité de la communauté musulmane». Le CFCM avait alors décidé de boycotter l'annuel dîner du Crif et la polémique ne cessait d'enfler depuis.

«Partager le principe de vivre-ensemble»

«Nous sommes sur le même bateau, nous menons le même combat contre le racisme et l'antisémitisme», a assuré ce mardi Roger Cukierman, après le rendez-vous organisé par François Hollande. Et de rappeler que «le recteur Boubakeur et moi nous connaissons depuis longtemps, le contact n'a jamais été rompu».

Pour sa part, le recteur de la grande mosquée de Paris a dit souhaiter que «les fidèles des deux communautés puissent partager le principe du vivre-ensemble». Dalil Boubakeur a indiqué qu'il avait «présenté» au président de la République et à Roger Cukierman «la peine des musulmans de France qui avaient souffert d'un certain nombre de mots dans le passé et prononcés hier (...). Nous avons voulu apporter l'apaisement nécessaire et plus qu'utile, afin que les fidèles de nos deux communautés puissent à nouveau partager le principe de la convivialité, du vivre ensemble, de la confiance réciproque, du respect de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant