Propos sur les musulmans : Hollande reçoit Cukierman et Boubakeur

le
2
Propos sur les musulmans : Hollande reçoit Cukierman et Boubakeur
Propos sur les musulmans : Hollande reçoit Cukierman et Boubakeur

Le président de la République, François Hollande, reçoit ce mardi après-midi le président du Conseil représentatif des institutions juives (Crif) Roger Cukierman et le recteur de la grande mosquée de Paris Dalil Boubakeur. Car 24 heures après les propos du premier sur les musulmans, et au lendemain du dîner annuel du Crif boycotté par le second, une polémique créée des tensions entre les deux communautés. Lundi matin, Roger Cukierman avait déclaré que «toutes les violences aujourd'hui sont commises par des jeunes musulmans, et bien sûr c'est une toute petite minorité de la communauté musulmane».

Le président du Consistoire israélite de France Joël Mergui a apporté son soutien mardi matin au président du Crif. «On est dans un moment de vérité en France, on ne peut pas dire, faire comme si l'islamisme radical n'existe pas», a déclaré Joël Mergui sur iTélé.

«C'est une question de transparence de dire que quand des actes sont commis en disant "Allah Akbar" ils sont commis au nom de l'islam», a-t-il ajouté. «Quand des meurtres ont été faits en France, ou dans différents pays, en instrumentalisant l'islam, on a le devoir de le dire», a dit le président du Consistoire, interlocuteur du Conseil français du culte musulman (CFCM), précisant que cela « ne concerne pas tous les musulmans» mais que «tous les musulmans doivent dénoncer ces actes faits au nom de l'islam».

Le Crif reçoit aussi le soutien de Marion Maréchal Le Pen

Ce mardi, Cukierman a reçu un autre soutien, celui du Front National. Interrogée sur France 2, Marion Maréchal Le Pen estime que le président du Crif avait été «broyé». «Aujourd'hui la majorité des actes antisémites sont le fait de jeunes musulmans, c'est un fait», a estimé la députée frontiste du Vaucluse, insistant un peu plus tard sur cette notion de «majorité». Roger Cukierman a, selon la nièce de Marine Le Pen, «subi une pression de toute part et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • laquitta le mardi 24 fév 2015 à 16:07

    Il fait pas bon de dire certaines vérités en France !

  • M7097610 le mardi 24 fév 2015 à 10:54

    entre sémites, laissez les faire entre eux ! Pendant ce temps, mangeons saucissons jambons et buvons tant que nous le pouvons encore !