Propos sur les joueurs africains : Sagnol «désolé» s'il a «choqué»

le
0
Propos sur les joueurs africains : Sagnol «désolé» s'il a «choqué»
Propos sur les joueurs africains : Sagnol «désolé» s'il a «choqué»

En pleine tourmente, Willy Sagnol est revenu pour la première fois publiquement ce jeudi sur ses propos sur les joueurs africains tenus lundi face aux lecteurs de Sud Ouest. «Si par mon manque de clarté et par ma sémantique imparfaite, j'ai choqué certaines personnes, je suis désolé», a d'emblée reconnu l'entraîneur des Girondins de Bordeaux en conférence de presse.

«L'interprétation que ces personnes ont pu faire ne reflète en rien mes convictions humanistes», a expliqué le coach âgé de 37 ans. «Cela fait 32 ans que je fréquente les vestiaires de football et je n'ai jamais eu aucun problème», a-t-il précisé.

«C'était un débat sportif, nullement politique et sociétal qui a été déplacé sur la scène politique», a-t-il regretté. Visiblement très touché par l'ampleur de la polémique, l'ancien défenseur latéral de l'équipe de France a précisé sa pensée en lisant un texte qu'il avait préparé.

«Lorsque j'ai parlé de l'Africain moins cher et prêt au combat, je voulais juste parler du jeune joueur africain qui arrive en Europe, avec toute sa volonté de réussir, et souvent pour échapper à une situation précaire. Ensuite, étant donné que nous étions dans une situation de football, l'intelligence que j'évoquais était bien évidemment l'intelligence tactique», a-t-il détaillé. «Je n'ai en aucun cas voulu parler de l'intelligence, au sens propre du terme, des individus», a-t-il souligné.

«Ça a été difficile pendant 48 heures»

Lundi, l'entraîneur bordelais avait tenu les propos suivants aux lecteurs de Sud Ouest : «L'avantage du joueur typique africain, c'est un joueur pas cher quand on le prend, prêt au combat généralement, qu'on peut qualifier de puissant sur un terrain. Le foot c'est aussi de la technique, de l'intelligence, de la discipline. Il faut de tout. Des nordiques aussi, c'est bien les nordiques, ils ont une bonne mentalité. C'est un mélange, une équipe de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant