Propos de Sagnol : la proposition-choc de Pape Diouf

le
0
Selon l'ex-candidat à la mairie de Marseille Pape Diouf, c'est précisément cette routine qui, à la fin de leur carrière, exclut ces joueurs de toute forme de responsabilité et donc de présence au sein des i
Selon l'ex-candidat à la mairie de Marseille Pape Diouf, c'est précisément cette routine qui, à la fin de leur carrière, exclut ces joueurs de toute forme de responsabilité et donc de présence au sein des i

Par un court et incisif texte publié ce mercredi soir dans Le Monde, c'est tout le "clergé du football" que Pape Diouf accable dans l'affaire Willy Sagnol. Et ce sont "tous les joueurs issus d'Afrique" qu'il appelle à "ne pas prendre part à une prochaine journée de championnat".

Pour l'ex-président de l'Olympique de Marseille, en effet, le problème ne réside pas tant dans les propos de l'entraîneur des Girondins que dans le fait que les cadres du club les aient allègrement couverts. "Sagnol n'a à redouter aucune sanction ni administrative ni morale. Le misérable communiqué de soutien des Girondins de Bordeaux - petit bréviaire d'un cynisme certain - dénote une singulière et nauséabonde complicité entre un club et son entraîneur."

"En finir avec cette routine"

"Sans doute, tous les joueurs africains ou africains d'origine n'ont pas gagné au lycée le premier prix de version latine ou grecque, mais ils sont loin d'être les seuls à être dans ce cas", ironise Diouf. "Doivent-ils pour autant continuer à faire la sourde oreille, à courber l'échine" ou doivent-ils, au contraire, "en finir avec cette routine", poursuit-il.

Car, selon l'ex-candidat à la mairie de Marseille, c'est précisément cette "routine" qui, "à la fin de leur carrière, exclut ces joueurs de toute forme de responsabilité et donc de présence au sein des instances".

De l'avantage du "joueur typique africain"

Pour rappel, Willy Sagnol avait déclaré mardi que...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant