Propos de Montebourg : Hollande minimise, l'opposition ironise, les écolos satisfaits

le
4
Propos de Montebourg : Hollande minimise, l'opposition ironise, les écolos satisfaits
Propos de Montebourg : Hollande minimise, l'opposition ironise, les écolos satisfaits

L'entretien d'Arnaud Montebourg publié ce samedi dans Le Monde, où il appelle à une inflexion de la politique économique du gouvernement, fait déjà beaucoup réagir. Si les écologistes et l'aile gauche du PS se félicitent de voir leurs idées défendues, le Front national reste critique et la droite en profite pour railler les divisions au sein de la majorité. Du côté de l'exécutif, François Hollande a choisi de tempérer les propos de son bouillant ministre de l'Economie.

QUESTION DU JOUR. Etes-vous choqué qu'un ministre critique son gouvernement ?

Hollande et Matignon minimisent

En déplacement dans l'Océan indien, le chef de l'Etat a opté pour la méthode Coué. «Je souhaite que nous puissions convaincre nos partenaires européens de donner une priorité à la croissance. Tous ceux qui portent cette idée sont les bienvenus et c'est la position de tout le gouvernement» a-t-il réagit lors d'une conférence de presse à Moroni (Comores).

Matignon aussi a fortement temporisé. «Rien de choquant, rien de nouveau» dans ces propos. «La donne européenne est en train de changer. Le président de la République et le Premier ministre agissent dans ce sens», précise-t-on.

L'opposition ironise

L'exécutif a beau essayer d'étouffer ce qui pourrait ressembler à un nouveau couac dans la communication gouvernementale, la droite et le Front national ironisent. 

«Hollande rassemble contre lui» raille Ciotti. «S'il y a un domaine dans lequel le Président excelle, c'est le rassemblement... contre lui» écrit sur Twitter Eric Ciotti, député UMP des Alpes-Maritimes.

Montebourg 1er opposant à gauche à la pol d'#Hollande? A force de gérer le Gvt de la France comme le #PS #Hollande entretient la cacophonie-- Eric Ciotti ? (@ECiotti) 23 Août 2014

Montebourg doit «démissionner» selon Dupont-Aignan. Le président de Debout la République, Nicolas Dupont-Aignan est catégorique : «Si les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le lundi 25 aout 2014 à 09:52

    msglyon...je partage votre analyse ...il faut absolument sortir de ce cercle vicieux qui étouffe l'économie, et alourdit le chômage et la désespérance!...

  • titus34 le dimanche 24 aout 2014 à 09:52

    Pourquoi Sarko n'a rien fait dans ce sens??, Juppé paraît nettement le plus apte à prendre la suite!!.En attendant FH,et surtout Valls, n'ayant plus rien à perdre, doivent mettre les irréalistes Montebourg,Hamont, EELV au pas ou à la démission, ou exclusion des décisions.Cela peut aller jusqu'à la dissolution.

  • M4760237 le samedi 23 aout 2014 à 19:12

    Il a bien raison, Dupont

  • M8252219 le samedi 23 aout 2014 à 16:49

    le système social français est mort RETOUR À LA RESPONSABILITÉ PERSONNELLE DES CITOYENS. Cette responsabilité que les gouvernements depuis Mitterrand ont tenter de nous enlever par des "friandises" du genre (droits acquis)pas de cotisation chômage, promotion automatique à l'ancienneté, pas de jour de carence en arrêt maladie,une prime pour ceux qui n'en n'ont pas encore,pour la seule catégorie de salariés ceux du secteur publique