Propos de Hollande sur la justice : "une humiliation", selon les magistrats

le
2
Bertrand Louvel et Jean-Claude Marin, les deux plus hauts magistrats de l'ordre judiciaire, le 14 janvier 2016 à Paris.
Bertrand Louvel et Jean-Claude Marin, les deux plus hauts magistrats de l'ordre judiciaire, le 14 janvier 2016 à Paris.

Les magistrats français n'ont pas du tout digéré les propos tenus par François Hollande dans un livre de confidences, signé des journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme. Dans cet ouvrage, intitulé Un président ne devrait pas dire ça... et publié le 12 octobre, le président de la République affirme que la justice est une « institution de lâcheté ». « C'est quand même ça, tous ces procureurs, tous ces hauts magistrats. On se planque, on joue les vertueux... On n'aime pas le politique », peut-on lire ainsi. Une affirmation extrêmement choquante pour les magistrats, alors même que le chef de l'État était invité la semaine dernière au congrès de l'Union syndicale des magistrats (USM, majoritaire) et qu'il avait souligné le « respect » dû à l'institution judiciaire.

Jeudi matin, dans une courte alloculation à la presse, Bertrand Louvel, le premier président de la Cour de cassation, accompagné du procureur général Jean-Claude Marin, a sévèrement critiqué les propos du président de la République. « Les outrances renouvelées à l'encontre du pouvoir judiciaire posent un problème institutionnel. (...) Il n'est pas concevable de diffuser parmi les Français une vision aussi dégradante de leur justice », a-t-il déclaré. « L'autorité judiciaire doit s'émanciper enfin de la tutelle de l'exécutif », a poursuivi le haut magistrat. Expliquant que ces critiques étaient une « tradition inadaptée aux...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4841131 il y a un mois

    et du mur des c.ons, qu'en dites vous chers magistrats??

  • jbellet il y a un mois

    pour une fois il a dit vrai