Propos anti-Roms : le maire varois suspendu par l'UMP

le
1
Luc Jousse, qui avait publiquement regretté que des Roms aient été sauvés du feu, va être convoqué par le parti pour s'expliquer. Son exclusion, en faveur de laquelle plaide Jean-François Copé, pourrait ensuite être prononcée.

Ses propos avaient été unanimement critiqués, jusque dans les rangs de son propre parti. En regrettant publiquement que les pompiers soient intervenus «trop tôt» pour éteindre un incendie qui s'était déclenché dans un camp de Roms de sa commune de Roquebrune-sur-Argens (Var), puis en tentant maladroitement de se défendre, Luc Jousse s'est mis l'UMP à dos. La fédération du Var avait déjà prononcé sa suspension à titre conservatoire, dans l'attente d'une décision du «national».

Ce mercredi, le bureau national du parti, chargé de proposer une sanction au conseil national du parti, s'est saisi du cas du maire varois. Jean-François Copé s'est prononcé en faveur d'une exclusion pure et simple: «Ces comportements sont inacceptables et n'...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8721653 le mercredi 11 déc 2013 à 13:02

    Encore un de plus au FN ainsi que tous ses partisans bien contents de quitter les c-ouilles molles de l'ump