Propos "anti-Charlie" : une fillette entendue à la gendarmerie

le
3
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Un autre enfant entendu au commissariat pour des propos jugés "inquiétants". Après l'affaire du petit Mehdi, entendu par la police niçoise pour "apologie du terrorisme", Nice-Matin révèle ce mardi qu'une fillette de 10 ans a elle aussi été convoquée à la demande du parquet par la brigade de prévention de la délinquance juvénile à Cagnes, pour des faits similaires. "Je suis d'accord avec les terroristes d'avoir tué les journalistes, car ils se sont moqués de notre religion", a ainsi écrit l'élève de CM2 dans un devoir rendu en classe dans son école de Valbonne (Alpes-Maritimes).

Sans surprise, les propos de l'enfant ne sont pas passés inaperçus. Si la directrice de l'école a prévenu ses supérieurs, la convocation a été lancée après qu'une employée municipale a alerté les forces de l'ordre. Entourée de ses parents ainsi que d'un pédopsychiatre, la fillette s'est alors retrouvée au commissariat.

Un "non-événement"

Le procureur de la République de Grasse s'inquiète de ces propos. Cité par le quotidien régional, Georges Gutierrez promet ainsi que "tout le monde est sur le qui-vive". Le procureur, qui précise que la fillette "peut reproduire un discours entendu chez elle", a donc cherché à "comprendre pourquoi elle a écrit tout ça", sans véritable résultat. "On ne sait pas pourquoi elle a écrit ça", a déclaré Georges Gutierrez à Nice-Matin, avant d'évoquer un "non-événement".

La minute de silence organisée...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Spartaku le mercredi 4 fév 2015 à 06:21

    A la maternité de Nice , un bébé a été interpellé par les forces de l'ordre pour avoir ânonner un " Allah akbar" devant 2 infirmières diplômées d'état .. Après un interrogatoire musclé en présence des parents sourds et muets , il s'est avéré que les mots entendus n'étaient en fait qu'un rôt bruyant après la tétée... Il a pu retourné dans la soirée à la maternité accompagné de sa mère mais le père, ardéchois de souche, n'a recouvré la liberté que le matin à 6h avec un bracelet électronique ...

  • Pathor le mardi 3 fév 2015 à 21:04

    de la gamine non , mais des parents c'est sur !

  • C177571 le mardi 3 fév 2015 à 19:38

    Est ce que le passage par la case gendarmerie est indispensable?