Proportionnelle : les Verts en rêvent encore

le
0
Proportionnelle : les Verts en rêvent encore
Proportionnelle : les Verts en rêvent encore

La proportionnelle, les écologistes en rêvent et ils aimeraient bien que le PS se réveille. François Hollande avait en effet promis lors de sa campagne d'introduire une dose de proportionnelle aux élections législatives mais, depuis, la question n'a pas avancé. Pour que le sujet ne tombe pas aux oubliettes, les parlementaires d'Europe Ecologie-les Verts et la secrétaire nationale Emmanuelle Cosse ont donc présenté hier une proposition de loi demandant une proportionnelle intégrale, la seule selon eux qu'il serait encore possible de mettre en place pour 2017.

« On veut obliger les uns et les autres à sortir du bois », a expliqué Emmanuelle Cosse. « Le président ne nous dit rien », confiait-elle il y a quelques jours, alors qu'elle-même, les présidents du groupe EELV à l'Assemblée, François de Rugy et Barbara Pompili, et au Sénat, Jean-Vincent Placé, ont rencontré Hollande mercredi dernier.

Le FN en tirerait avantage

Prudent, le chef de l'Etat ne veut plus s'avancer sur le sujet. « Pour l'instant, tout le monde au PS a mis un mouchoir dessus », reconnaît un socialiste. Certains ministres ne veulent pas en entendre parler. « Faire un débat là-dessus, alors que le chômage continue d'augmenter, les Français n'aimeraient pas ça », met en garde un membre du gouvernement.

Les Républicains étant contre, de nombreux socialistes également, la question se pose aussi de savoir si la loi pour changer le mode de scrutin pourrait être adoptée. « Il n'y aura pas de majorité, assène un secrétaire d'Etat. On ne passe pas la proportionnelle à coup de 49.3. »

D'autres s'inquiètent du nombre de députés FN qui entreraient alors à l'Assemblée nationale. « Il y en aurait beaucoup, et c'est quand même compliqué de prendre une telle responsabilité », confirme un ministre. « Le FN pèse 25 %, pourquoi ne serait-il pas représenté à l'Assemblée ? » répond Emmanuelle Cosse. « C'est une réponse à la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant