Proportionnelle : Hollande la prépare en 2016

le
3
L'hémicycle de l'Assemblée nationale.
L'hémicycle de l'Assemblée nationale.

L'introduction d'une part de proportionnelle dans les élections législatives refait surface. François Hollande a confié, vendredi, à son cabinet son intention de remettre ce point dans l'agenda parlementaire en 2016. "Si on y arrive", a-t-il ajouté, comme en doutant de lui. Il s'agissait du point 48 de ses 60 propositions. L'introduction d'une dose de proportionnelle lors des législatives 2017 qui suivront la présidentielle permettra sans doute à François Hollande d'obtenir un large assentiment des "petits partis", à savoir l'UDI, le MoDem, les écologistes, le Front de gauche et les communistes. Bien entendu, la dose de proportionnelle ferait le jeu du Front national, susceptible d'obtenir bien plus que les actuels deux représentants au Palais-Bourbon. Si bien que seule l'UMP est profondément hostile à toute atténuation du phénomène majoritaire...

Politiquement, Hollande renoue ici avec la recette déjà usitée par François Mitterrand en 1986. À l'époque, le président avait carrément introduit la proportionnelle intégrale qui figurait parmi ses 101 propositions en 1981. C'est à cette occasion que le Palais-Bourbon passa de 491 à 577 députés. Le FN en profita pour faire son entrée à l'Assemblée nationale avec 35 élus. La défaite du PS en fut atténuée...

Carte électorale

La modification de la loi électorale avec l'introduction cette fois d'une "part" de proportionnelle devra néanmoins être précédée d'un "redécoupage des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mardi 8 juil 2014 à 11:36

    Si les socialos avaient quelques lueurs d'intelligence, vu la situation désespérée de la dette publique, ils devraient renforcer le scrutin majoritaire, démissionner et laisser le champ libre aux gagnants de réformer à la hussarde sans état d'âme. Certes virer 50% des fonctionnaires fera des remous, mais il faudra en passer pat là. Et une "chyprisation" des avoirs personnels. Comme on sera obligé de le faire.

  • bordo le lundi 7 juil 2014 à 13:34

    Allez, on lance le tripatouillage politicien...

  • frk987 le lundi 7 juil 2014 à 13:15

    L'art de rendre ingouvernable un pays, sacrés socialopes même après avoir disparu ils continueront à nuire au pays.