« Promovacances vise le top 3 des acteurs du tourisme en France »

le
1
« Promovacances vise le top 3 des acteurs du tourisme en France »
« Promovacances vise le top 3 des acteurs du tourisme en France »

«Comment se présente la saison d'été qui commence ?

Notre secteur est bien sûr fortement impacté par la crise, car, à l'instar de l'automobile et de l'ameublement, nous sommes sujets à l'arbitrage. Et effectivement, depuis plusieurs années, les Français partent moins en vacances. Ils vont moins loin car ils veulent qu'elles leur coûtent moins cher. Mais, si le marché est en baisse, de 5 à 10 % selon les années, il ne s'est pas effondré non plus.

 

Comment se porte Promovacances dans ce marché morose ?

Nous tirons particulièrement bien notre épingle du jeu puisque notre chiffre d'affaires a progressé de 5 % en 2013 à 430 millions d'euros, alors que le marché a baissé sur cette période de 8 %. Ce bon résultat s'explique par notre double casquette, Internet et bon rapport qualité-prix. En temps de crise, c'est du gagnant-gagnant car de plus en plus de gens font confiance à Internet pour organiser leurs vacances et comparer les prix. Le panier moyen pour 2,3 personnes chez nous est de 1 900 EUR. Depuis notre lancement en 2001, notre groupe a toujours été rentable et n'a cessé d'embaucher et aujourd'hui nous sommes près de 700. Nous voulons continuer à étoffer nos équipes et nous visons les 500 millions d'euros de chiffre d'affaires à horizon 2017.

«Une image low-cost qui ne nous correspondait pas»

 

Vous avez récemment débauché l'ex-directrice du marketing du Club Med et venez d'annoncer votre volonté de monter en gamme. Quelle est votre stratégie ?

Avec Caroline Puechoultres, nous avons lancé une vaste enquête sur notre image pour comprendre nos forces et nos faiblesses. Nous avons beau avoir un taux de satisfaction très élevé avec 90 % de nos clients qui recommandent Promovacances, nous avons réalisé que nous avions, auprès des personnes non clientes, une image low-cost qui ne nous correspondait pas. Nos prix sont en effet très compétitifs et, du coup, certains pensent que nous proposons des produits ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5637667 le lundi 30 juin 2014 à 08:59

    C'est justement l'image low cost de Promovacances et l'image très chère du Club Méditerranée qui me fait choisir le premier plutôt que le second pour mes vacances depuis plus de 10 ans. Si Promovacances monte en gamme et en prix, il gagnera peut-être de nouveau clients mais perdra ceux qui pour l'instant lui sont fidèles.