Prolongation de 3 mois de l'état d'urgence proposée le 3/2-Elysée

le
0
 (Actualisé avec Valls à Davos) 
    PARIS, 22 janvier (Reuters) - La présidence française a 
annoncé vendredi que le gouvernement présenterait un projet de 
loi prolongeant l'état d'urgence pour une durée de trois mois au 
conseil des ministres du 3 février. 
    Le même conseil des ministres délibérera sur le projet de 
loi renforçant la lutte contre le crime organisé et son 
financement, l'efficacité et les garanties de la procédure 
pénale, poursuit l'Elysée dans un communiqué. 
    François Hollande a demandé au Premier ministre, Manuel 
Valls, de présenter mercredi prochain, 27 janvier, lors de son 
audition par la commission des lois, les avant-projets de loi 
d'application de la révision constitutionnelle, poursuit la 
présidence. Une procédure inédite. 
    Le chef de l'Etat, qui a consulté vendredi les partis 
disposant de groupes au Parlement, souhaite que la réforme 
constitutionnelle "puisse faire l'objet d'un rassemblement le 
plus large possible", ajoute le communiqué.   
    Plus tôt vendredi, Manuel Valls avait provoqué l'étonnement 
en laissant entendre que l'état d'urgence pourrait être maintenu 
jusqu'à la défaite de l'organisation Etat islamique. 
    L'état d'urgence sera maintenu "le temps qu'il faudra", 
a-t-il dit dans entretien avec la BBC au forum de Davos 
(Suisse). 
    "Nous ne pouvons pas vivre tout le temps avec l'état 
d'urgence, mais tant que la menace est là, nous devons utiliser 
tous les moyens", a-t-il ajouté. 
    A la question "Ça peut être pour toujours ?", il a répondu : 
"Jusqu'à ce que l'on puisse, évidemment, en finir avec Daech", 
l'acronyme en arabe de l'Etat islamique. 
 
 (Jean-Baptiste Vey, Elizabeth Pineau et Gérard Bon, édité par 
Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant