Projet économique de Sarkozy pas crédible pour 51% des Français

le
2
PROJET ÉCONOMIQUE DE SARKOZY PAS CRÉDIBLE POUR 51% DES FRANÇAIS
PROJET ÉCONOMIQUE DE SARKOZY PAS CRÉDIBLE POUR 51% DES FRANÇAIS

PARIS (Reuters) - Une courte majorité de Français estime que le programme économique de Nicolas Sarkozy n'est pas crédible, selon un sondage CSA pour M6 publié vendredi.

A la question "selon vous, le programme économique de Nicolas Sarkozy est-il crédible ?", 51% des sondés répondent par la négative, 44% répondent par l'affirmative et 5% ne se prononcent pas.

Au sein des sympathisants UMP, 88% des sondés jugent que le programme du président français, candidat à l'élection présidentielle, est crédible.

Le sondage révèle par ailleurs que 47% des personnes interrogées jugent que la politique menée par Nicolas Sarkozy n'a "ni mieux, ni moins bien" permis à la France d'affronter la crise économique par rapport aux autres pays européens.

Ils sont 31% à répondre "plutôt mieux" et 21% à répondre "plutôt moins bien".

L'enquête a été réalisée par téléphone les 12 et 13 mars auprès d'un échantillon de 1007 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Matthias Blamont, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • deforge3 le samedi 17 mar 2012 à 12:31

    c'est bien payé quand on fait le bilan economique catastrophique de son quinquennat de recession pour le pays et de profit pour les copains. star§co n'a jamais eu de ligne politique si ce n'est de changer de monture a chaque opportunité et pas de vision strategique pour l'avenir de la france. Un type qui dit "si je perds je m'en vais" prouve combien ses convictions pour la france et les francais sont inexistantes.

  • M3435004 le samedi 17 mar 2012 à 11:28

    Imagine-t-on ce qu'aurait été le bilan de Ségolène ? Il est tout aussi facile d'imaginer ce que les français diront dans 18/24 mois si Hollande est élu. Mais si ce sondage dit vrai, alors il faut que nous, français, sachions que nous nous préparons des jours difficiles et que nous n'échapperons pas à la nécessité de travailler, dès l'école et jusqu'à 65 ans.