Projet de raid sur la Syrie en 2013 : l'Elysée a-t-il éventé un confidentiel-défense ?

le , mis à jour à 07:35
5
Projet de raid sur la Syrie en 2013 : l'Elysée a-t-il éventé un confidentiel-défense ?
Projet de raid sur la Syrie en 2013 : l'Elysée a-t-il éventé un confidentiel-défense ?

Le scoop fait des remous dans les milieux politiques, militaires et judiciaires. Dans son édition datée du 25 août, le quotidien « le Monde » publie en fac-similé un document estampillé confidentiel-défense. Celui-ci présente le « timeline du raid » ( NDLR : plan d'attaque) aérien prévu contre le régime de Bachar al-Assad, à la fin de l'été 2013. L'article donne longuement la parole à François Hollande que les journalistes accompagnent, ce 30 août 2013. Le chef de l'Etat comprend alors, au terme d'une conversation avec Barack Obama, que les Américains vont finalement renoncer à s'engager aux côtés des Français... qui, lâchés par leur allié, devront renoncer à leur tour.

 

A la lecture du journal, les haut gradés de l'armée ont failli s'étouffer. Le cachet rouge rectangulaire confidentiel-défense, le premier niveau de secret destiné à protéger des informations dont la divulgation est « de nature à porter atteinte à la défense et à la sécurité nationale », est clairement visible. Dans la sphère politique, Eric Ciotti est le premier à réagir, jeudi matin, sur RTL, persuadé que le chef de l'Etat est lui-même la gorge profonde du « Monde » : « Les journalistes du Monde indiquent qu'il leur a remis une note confidentiel-défense [...]. Quelle conception de l'Etat ! » Au passage, le député des Alpes-Maritimes émet une contre-vérité, puisque les journalistes ne livrent pas leur source. Mais Hervé Morin, ex-ministre de la Défense, en reste, lui, persuadé : « C'est Hollande qui l'a donné. C'est sûr ! » En tout cas, le document n'est accessible qu'à un cercle restreint de militaires de haut rang, de conseillers à la défense et à l'Elysée. Ainsi que, bien sûr, au président lui-même, chef des armées.

«La reproduction de ce document constitue une compromission flagrante du secret»

Un spécialiste des questions de défense

Dans son entourage, on se défend d'avoir fait ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • b.giral il y a 3 mois

    c vraiment une fraise des bois !

  • 300CH il y a 3 mois

    "moi Président Chef de guerre" mdr, à mon avis devrait plutôt jouer au légo

  • M140210 il y a 3 mois

    et bien évidemment les journaleux sont fiers de mettre au nez du public ces document qui sont confidentiels. Les premiers éventeurs de quelque chose qui devrait rester les plus longtemps secret. Et après il viennent nous gonfler le mou avec les secret de leurs informateurs.

  • aerosp il y a 3 mois

    ou son coiffeur....

  • monjohn il y a 3 mois

    À moins que ce ne soit Julie Gayet...