Projet d'attentats contre des métros à Paris, aux USA-Irak

le
1

(Avec commentaire de source gouvernementale française) NEW YORK, 25 septembre (Reuters) - L'Irak a obtenu des renseignements "crédibles" faisant état de projets d'attentats du groupe djihadiste Etat islamique contre des métros à Paris et aux Etats-Unis, a déclaré jeudi le Premier ministre irakien, Haïdar al Abadi. Plusieurs hauts responsables américains et une source gouvernementale française à Paris ont cependant dit ne pas disposer d'informations étayant les propos d'Abadi. "A cette heure-ci, les services de renseignement français n'ont aucun élément permettant de confirmer les déclarations du Premier ministre irakien", a dit la source française. Haïdar al Abadi a déclaré à des journalistes américains à New York, en marge de l'Assemblée générale de l'Onu, avoir reçu le jour-même des renseignements de Bagdad "laissant penser que des réseaux présents en Irak préparent des attentats". "Ils projettent des attentats dans les métros de Paris et des Etats-Unis", a-t-il ajouté. "J'ai demandé des noms, des détails, des villes, et des dates. Et au vu des détails que j'ai reçus, cela paraît crédible". Il a précisé que "certains éléments" avaient été arrêtés dans la capitale irakienne. La Maison blanche a dit ne pas être au courant de projets précis d'attentats de l'Etat islamique contre des métros aux Etats-Unis ou en France. "Nous avons vu les déclarations du Premier ministre Abadi", a dit Caitlin Hayden, porte-parole du Conseil de sécurité national américain. "Nous ne confirmons pas un tel complot(...)". Deux hauts responsables américains de la sécurité, contactés par Reuters à la suite des déclarations d'Abadi, ont assuré eux aussi que les Etats-Unis ne disposaient pas de renseignements allant dans le même sens. La police de New York a dit être au courant de l'avertissement d'Abadi et rester en contact étroit avec le FBI et d'autres agences pour évaluer la menace actuelle. Un porte-parole des services du métro de Washington a dit pour sa part ne pas avoir d'indication de menace précise contre les transports publics de la capitale fédérale. En France, l'Elysée a annoncé à l'issue d'un conseil de défense que les mesures de sécurité allaient être renforcées dans les lieux publics et les transports du pays, après l'exécution d'un otage en Algérie par un groupe qui a fait allégeance à l'Etat islamique. Dans un contexte de tension internationale, "les mesures de prévention contre les risques terroristes mises en oeuvre sur le territoire national vont être renforcées dans les lieux publics et dans les transports", souligne la présidence. (Arshad Mohammed et Steve Holland, avec Nicolas Bertin à Paris; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Needlema le mardi 30 sept 2014 à 09:52

    Ne pas ètre au courant de projets précis cela voudrait il dire étre informé de vagues projets ?De leur part . . .