Projet d'accord entre Kaboul et le Hezb-e-Islami d'Hekmatyar

le
0
    KABOUL, 19 mai (Reuters) - Les autorités afghanes ont signé 
mercredi un projet d'accord avec le groupe Hezb-e-Islami, qui 
pourrait, espère le gouvernement de Kaboul, déboucher sur un 
accord de paix définitif avec l'un des plus notoires seigneurs 
de la guerre afghans, Gulbuddin Hekmatyar. 
    Celui-ci a été de tous les combats ces dernières décennies 
et les organisations des droits de l'homme accusent son 
organisation d'importantes atteintes aux droits, notamment 
durant la guerre civile du début des années 1990, quand il fut 
brièvement Premier ministre. 
    Les Etats-Unis établissent pour leur part un lien entre le 
Hezb-e-Islami et Al Qaïda et les taliban, et ils ont placé 
Hekmatyar sur leur liste noire de terroristes. 
    Le Hezb-e-Islami n'a joué qu'un rôle mineur dans 
l'insurrection en cours, dominée par les taliban, et l'accord de 
paix, s'il se confirme, ne devrait pas avoir dans l'immédiat 
d'impact concret sur la situation en matière de sécurité. 
    Mohammad Khan, l'adjoint d'Abdullah Abdullah, actuel chef de 
l'exécutif, a estimé néanmoins que le projet d'accord était une 
avancée positive mais qu'il restait du travail à accomplir avant 
de parvenir à un accord définitif. 
    "Nous accueillons cet accord avec optimisme et nous le 
soutenons pleinement", a-t-il dit aux journalistes avant que 
l'accord en question ne soit signé par une délégation du parti 
d'Hekmatyar et par des représentants du Haut Conseil pour la 
paix. "Cela ne signifie pas qu'il est finalisé", a-t-il averti. 
 
 (Mirwais Harooni; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant