«Projet collectif» de LR pour 2017 : Sarkozy persiste et signe

le , mis à jour à 22:05
4
«Projet collectif» de LR pour 2017 : Sarkozy persiste et signe
«Projet collectif» de LR pour 2017 : Sarkozy persiste et signe

Il a beau avoir reçu un accueil plutôt frais de ses rivaux à la primaire, Nicolas Sarkozy persiste et signe. Le président du parti Les Républicains a présenté, lors de son discours de clôture du Conseil national des Républicains, un texte sur les orientations de sa formation en vue de 2017.

La veille, les candidats à la primaire de la droite et du centre, dont aucun n'avait fait le déplacement ce dimanche, avaient répété sur tous les tons que le programme final serait celui de l'heureux désigné. Qu'à cela ne tienne. «Le texte que je vais vous présenter m'engage, engage la direction de notre mouvement», a martelé l'ancien chef de l'Etat ce dimanche, précisant que les comités départementaux et le bureau politique pourraient l'amender. «Les adhérents décideront ou non de son adoption en avril prochain», a-t-il ajouté.

Et Sarkozy de défendre ainsi le processus : «Le choix de la démocratie n'est pas un choix que l'on fait à moitié. C'est totalement la démocratie ou ce n'est pas la démocratie. C'est un choix sans retour pour nous.»

Une feuille de route très à droite

Sur le fond, l'ancien président de la République a livré une feuille de route très à droite, tant sur le plan régalien qu'économique. «Nous refusons le partage du temps de travail et les 35 heures», a-t-il notamment déclaré, appelant à «refonder le modèle social en faisant de l’entreprise le lieu principal du dialogue social». Et d'ajouter : «Les Républicains réfutent la philosophie de l’assistanat et de la déresponsabilisation. Nous voulons une règle simple : pas d’allocation sans engagement de rendre à la collectivité par son travail une partie de ce qu’elle a donné. Nous voulons l’égalité entre le public et le privé sur le calcul des pensions de retraite. Nous voulons l’extinction des régimes spéciaux.»

«Tant qu’un Schengen II digne de ce nom n’aura pas été mis en œuvre, nous voulons contrôler par ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • a.guer il y a 10 mois

    c'est bon de rêver !

  • M3121282 il y a 10 mois

    gesticule gesticule gesticule petit bonhomme !

  • M3121282 il y a 10 mois

    bla blabla, ns rase gratis pour l'instant mais après chacun aura droit au coup de bambou sauf les ami(e)s

  • lolin il y a 10 mois

    Il est toujours très excité , " j'ai changé" MDR