Progression de 4,7 points de l'indice de confiance des investisseurs en décembre

le
0

(NEWSManagers.com) - L'Indice mondial de la confiance des investisseurs publié par State Street Global Exchange a augmenté de 4,7 points en décembre, terminant l'année à 95,9 par rapport au niveau de 91,2 (en données corrigées) enregistré en novembre. Cette amélioration résulte d'une légère augmentation de la confiance des investisseurs aux États-Unis, de 89,2 à 90,2, et d'un bond significatif de la confiance en Europe, de 101,0 (en données corrigées) le mois dernier à 107,1 en décembre. Pour sa part, l'indice de la confiance des investisseurs en Asie s'inscrit en léger repli pour s'établir à 98,5 par rapport à 99,3 en novembre, la croissance économique dans la région faisant l'objet d'inquiétudes plus importantes.

" Les progrès continus enregistrés dans les données économiques fondamentales aux États-Unis, notamment sur le front de l?emploi, semblent finalement l'emporter dans l'esprit des investisseurs sur la politique de " tapering " , la réduction progressive des achats d'obligation par la Fed " commente Ken Froot, professeur à l'université de Harvard. " Il n'est pas rare que les actifs à haut risque soient négativement affectés par de bonnes données économiques, alors que les investisseurs s'inquiètent de l'avenir de la politique d'assouplissement quantitatif et de l'amorce du " tapering " . À l'usure, la Réserve fédérale américaine a finalement amené les investisseurs à considérer d'un oeil blasé son interprétation selon laquelle l'économie peut repartir sans des mesures de soutien aussi radicales. Dans cette perspective, les investisseurs acceptent la hausse des taux d'intérêt comme la conséquence inévitable mais supportable d'une croissance plus solide, au lieu d'y voir la preuve de contraintes plus importantes sur la liquidité du marché et de l'effondrement prochain de la croissance " .

" Toutefois, des discordances persistent " ajoute Michael Metcalfe, responsable de la recherche sur les stratégies pour State Street Global Markets. " Au lieu de considérer des taux d'intérêt plus élevés comme le résultat d'une croissance plus solide dans le monde, les investisseurs des économies émergentes craignent toujours que la politique de retrait de la Fed ait au contraire pour conséquence d'étrangler la croissance mondiale. Cela se manifeste notamment par les difficultés que continuent de connaître les actifs à risque sur les marchés émergents et par la légère baisse de confiance des investisseurs en Asie enregistrée ce mois-ci. Bien que la Chine ait encore de nombreux problèmes financiers à résoudre, on peut s'attendre à une résolution pour la nouvelle année d'une atténuation de ces discordances dans les prochains mois " .

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant